Lune de sang

 La tétrade des éclipses de lune

Par neutrinos

Le 15 avril 2014 vers 8 heure du matin heure française, une éclipse totale de lune a vu notre satellite unique et préféré recouvert par l’ombre de la terre. De ce fait il s’est retrouvé coloré d’abord en jaune, puis en rouge sang.

Les éclipses totales de lune sont relativement rares, mais celle-là mérite d’être signalée car elle marque le début d’une série appelée « tétrade ». Il s’agit d’une série de quatre éclipses totales qui se produisent à 6 mois lunaires d’écart sur 2 ans.

« Ce type de tétrade se produit de façon occasionnelle : au cours du siècle nous en verrons huit d’après les calculs des astronomes. La précédente date de 2003-2004 et la prochaine se produira en 2032-2033. » (Emile Férard pour Maxisciences.com)

l-eclipse-lunaire-totale-vue-depuis-la-ville-de-buenos_1761154_800x400

L’éclipse du 14/04/2014 photographiée depuis Buenos Aires

Publiée par le journal Sud-Ouest

Des dates symboliques

Des chercheurs ont remarqué des coïncidences entre les dates des tétrades et l’histoire du peuple juif… Il faut noter à ce propos que les fêtes dites du pèlerinage sont presque toujours associées à la nouvelle ou à la pleine lune dans le calendrier hébraïque.

La tétrade qui débuta en 1493 est concomitante avec l’expulsion des Juifs d’Espagne, et leur persécution par l’Inquisition . « Gam zou letova » (tout est pour le bien), ces sévices permirent l’âge d’or de Safed….

La tétrade de 1949 coïncida avec la fondation de l’état d’Israël, et celle de 1967 avec  la victoire de la Guerre dite des 6 jours.

1001955_10152163701412917_6880015573475668855_n

Photo Brian Day, Nasa

1493

Pessah (Pâque) : 2 avril 1493

Souccot (Fête des Cabanes) : 25 septembre 1493

Pessah : 22 mars 1494

Souccot : 15 septembre 1494

1949

Pessah : 13 avril 1949

Souccot : 7 octobre 1949

Pessah : 2 avril 1950

Souccot : 26 septembre 1950

1546154_605236562903352_7229009341674947084_n

1967

Pessah : 24 avril 1967

Souccot : 18 octobre 1967

Pessah : 13 avril 1968

Souccot : 6 octobre 1968

1014064_10152173135044877_7758055198105476741_n

Photo: André Charles Plourde

2014 – 2015

Pessah : 15 avril 2014

Souccot : 8 octobre 2014

Pessah : 4 avril 2015

Souccot : 28 septembre 2015

Un petit tour sur Google nous montre que des charlatans, des faux prophètes, n’ont pas manqué de chercher à récupérer l’évènement céleste dans le sens voulu par leur mythologie idolâtre. Ils risquent d’avoir de mauvaises surprises compte tenu des lieux où le phénomène était visible…

7212892-d-ou-peut-on-voir-l-eclipse-de-lune

Visibilité de l’éclipse en rouge, publiée par Sciences et Avenir

Notes complémentaires

Dans le domaine de l’exploitation de l’évènement, notons le rapprochement fait à tort ou à raison avec le verset 4 du chapitre III du prophète Joël:

« Le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang, à l’approche du jour de l’Eternel. »

Mais Joël, à son époque, connaissait sûrement le phénomène des éclipses et ses conséquences spectaculaires… d’ailleurs si la Torah comporte 669 paragraphes, c’est peut-être un enseignement caché sur le retour prévisible des éclipses. En effet, 669 = 3 saros de 223 mois lunaires



Racine de cinq

 

Racine de cinq

√5 = 2,236

Dans la Thorah (Pentateuque), le verset 4 de Devarim 6 (Deutéronome):

שמע ישראל יי אלהינו יי אחד

a pour valeurs numériques :

410 + 541 + 26 + 102 + 26 +13 = 1118

1118 = 2236/2

11,18 = 5√5 ou √5 au cube

Racine de cinq dans Science 17_w

Dans la grande pyramide, la dite « chambre du roi » mesure 20 coudées de long sur 10 coudées de large, sa hauteur est égale à 5√5, soit 11,18 coudées.

Le verset 10 du dernier chapitre de la Thorah Devarim 34 :

ולא קם נביא עוד בישראל כמשה אשר ידעו יי פנים אל פנים

a pour valeurs numériques des mots qui le composent:

37 + 140 + 63 + 80 + 543 + 365 + 501 + 90 + 26 + 180 + 31 + 180

Total = 2.236.

dodecaedre dans Tradition

1.118 est la valeur numérique du mot :

שבתותי

(mes shabbats)

Ce mot est cité 6 fois dans le chapitre 20 du prophète Ezéchiel. Dans ce même chapitre, on trouve 8 fois :

במדבר

(Dans le désert) Valeur 248

 untitled

Rappel : 26 x 86 = 2.236

A suivre



Interaction

Interaction

Par Neutrinos

Tout dans le monde est fait d’atomes qui sont soudés les uns aux autres par les interactions de leurs électrons.
Ces interactions sont dues à la force électromagnétique agissant entre eux ; celle-ci n’est à son tour qu’un échange de photons.
C’est pour cette découverte de « l’effet photoélectrique » que le physicien Albert Einstein reçut le prix Nobel en 1921, et non pour ses découvertes sur la relativité.
La force électromagnétique donne aux atomes leur structure interne, ce qui leur permet de s’agglomérer pour former les substances qui composent l’Univers, les êtres vivants compris ; ne pas l’oublier.
L’électron est une particule chargée négativement ; le proton est chargé positivement. Pour l’antimatière, c’est l’inverse ; ne pas mélanger les torchons avec les serviettes, ça ferait boum.
Rappel : les forces opposées s’attirent, les forces semblables se repoussent.

Interaction dans Science electron-loss

(missbscience.blogspot.com)

 

La constante de la structure fine

α (alpha) est une des constantes fondamentales de l’Univers. Elle détermine la force des interactions entre les particules chargées et le champ magnétique. Elle gouverne la force électromagnétique, celle qui fonde la cohésion des atomes et des molécules en « tenant » les électrons entre eux.
Sa valeur exacte est : 0,007297351 +/- 0,000000006 ou 1/137035999037, selon la valeur obtenue lors des dernières estimations.
C’est un nombre sans dimension dont la formule est :
e au carré/c hbar : e est la charge électrique de l’électron ; c la vitesse de la lumière et hbar, la constante de Planck divisée par 2π.
Cette fraction de 1/137 a fortement impressionné Wolfgang Pauli (le père des neutrinos), car 137 est la valeur du mot קבלה (QaBaLaH) en hébreu. Ce mot signifie « transmission ».
En base 6 : 137 = 345, valeur du nom de משה (Moïse).

photon_dance_1_by_zwopper-d30gzm31 dans Tradition

La danse du photon (linuxmint.com)

 

Le photon, qui est-il ?

Le photon est une particule d’énergie, ou de lumière, utilisée pour transférer des forces électromagnétiques. La lumière, la chaleur, les rayons X sont des ondes de photons ; les ondes radio (et TV) aussi.
Rappel : il ne faut pas confondre ondes radio et ondes sonores. Les ondes radio voyagent à la vitesse de la lumière, c’est-à-dire un million de fois plus vite que les ondes sonores.

Le rayonnement des photons est une onde capable d’éjecter des électrons d’un atome car les photons se comportent comme des projectiles de lumière. Un rayon de lumière agit comme un flux d’ondes, mais c’est également un flux de particules car il est composé de  grains de lumière . Ce que devait savoir l’auteur mystérieux du non moins mystérieux Sepher HaBahir, ouvrage antérieur au XIIe siècle, et peut-être rédigé à Lunel ou à Posquières :

« C’est à propos de la lumière qui est dotée de substance » (ch.13).

On peut de nos jours contempler de très vénérables photons, pour cela, il suffit d’allumer un écran de télévision hors chaîne ; 1/100 de la neige qui scintille sur l’écran est composé de photons émis lors du Big Bang ; beau support de méditation, ça laisse rêveur.

 

Des photons dans un Buisson

74104_108961812503170_100001680542760_91574_3290247_n

Photo de Rav Johanan Banon, publiée sur Facebook

אור, lumière en hébreu, a pour valeur 207.
En base 6, 207 = 543,  (21+501+21) valeur de l’expression:

 אהיה אשר אהיה

réponse énigmatique de la non moins énigmatique abstraction cachée dans un prétendu buisson au comportement non conventionnel.
Dans le célèbre vis-à-vis, ou face à face, entre Moïse et son interlocuteur, nous avons un 543 qui se regarde dans un 345 ; mais également par une simple transmutation, un possible 207 de lumière qui se contemple dans un électromagnétique 137….
On est loin du « je serai ce que je serai » des traductions acceptables, en tant que procédés mnémotechniques, et encore plus loin de l’abominable « je suis qui je suis » des charlatans pêcheurs de dupes.

 

Danse du photon n°8

Danse du photon n°8 (linuxmint.com)

 

 

A noter:

543 + 345 = 888

(888 est un nombre cher au coeur de fumistes plagiaires qui prétendent l’avoir découvert là où il ne risque pas de se trouver)

543 est la somme des valeurs de six noms d’une importance capitale:
21 + 26 + 31 + 65 + 86 + 314 = 543
De plus l’inconnaissable AYN SWPH, אין סוף , a pour valeur:

61 + 146 = 207, c’est à dire 543 en base 6 comme la lumière du Buisson. 
 

Cette semaine à l’étude: SheMWTh ch. I à VI (Exode). Dans le chapitre III, le mot  הסנה
  »le buisson », de valeur 120, est cité 5 fois: 120 x 5 = 600.

 


Sources accessibles sur quelques bases en physique:

Paul Parsons, 3 minutes pour comprendre les 50 plus grandes Théories scientifiques,
Editions Le Courrier du Livre, 2011

Robert L. Wolke : Tout ce qu’Einstein n’a jamais dit : La Compil.
Editions Dunod 2010.

Voir aussi le site de Futura Sciences.



Gnose de Princeton

Nouveaux Gnostiques

Par Neutrinos

Aujourd’hui 22 janvier 2010, j’ai retrouvé par hasard un ouvrage publié en 1974 par le professeur Raymond Ruyer aux éditions Fayard :

La Gnose de Princeton

Des savants à la recherche d’une religion

princetonblairhallinsnowm.jpg

Université de Princeton

Dans l’introduction, le passage ci-dessous a retenu mon attention, et j’aimerais bien savoir si 37 ans plus tard, l’ambiance est toujours la même dans ce temple de la connaissance:

 » Le Mouvement a commencé chez les physiciens et astronomes, puis il a touché les médecins et biologistes, puis les membres de la haute administration. Mais, plus récemment, il a séduit un grand nombre d’ecclésiastiques, surtout dans la Haute Eglise. Je me suis laissé dire que beaucoup d’évêques sont gnostiques – comme ils auraient été déistes au XVIII° siècle- et même que nombre d’évêques catholiques sont au moins sympathisants. Leur situation, par suite, est délicate. Des gens d’Eglise peuvent se dire athées sans grand inconvénient ou scandale. Après tout, le bouddhisme, le confucianisme sont des Eglises athées. Les catholiques français progressistes se proclament volontiers « antidéistes » par amour pour Jésus-Christ et pour les hommes. Mais une Eglise chrétienne – christienne – ne peut guère proclamer, à l’inverse, qu’elle ne croit plus au Christ, qu’elle ne croit plus qu’à Dieu. Cela ne paraît tolérable à l’extrême rigueur, que dans un sens mystique exalté, dans le sens où George Fox interrompait un prédicateur en disant : « Non, pas l’Ecriture, mais le Saint-Esprit », dans le sens où Jésus n’est que l’expression d’une generatio aeterna, messager qui n’intéresse plus, lorsque l’on connaît l’envoyeur du message.

Mais les Néo-Gnostiques ne sont pas des mystiques, et c’est au nom du Dieu du cosmos, du monde, scientifiquement et socialement respectable, qu’ils abandonnent Jésus-Christ et ses apôtres aux hippies. Attitude au fond honnête et louable, mais qu’il est difficile d’avouer coram populo, étant donné l’étymologie du mot christianisme. Ce besoin de secret s’est communiqué à tous les adeptes.

Point plus délicat, et plus secret, peut-être même subconscient. Les Néo-Gnostiques d’origine juive (ils sont nombreux) pensent souvent comme s’ils espéraient une sorte de conversion, ou de reconversion, du christianisme au monothéisme israélite originel – alors que beaucoup de chrétiens peu éclairés, même quand ils sympathisent avec les juifs, considèrent encore le judaïsme comme un stade religieux primitif, que le christianisme aurait dépassé.

Or, les Néo-Gnostiques chrétiens ne sont pas loin de partager le point de vue des Néo-Gnostiques juifs, et de souhaiter une sorte de reconversion du christianisme au judaïsme.

Mais ce sont de ces choses qu’il est difficile d’avouer, et même de s’avouer – surtout quand on est pasteur ou évêque d’une Eglise chrétienne. »

navchicon301403.jpg

Rappel : Edward Witten, célèbre grâce à la Théorie M, associée au nombre 496, est professeur de physique mathématique à l’Institut for Advance Study de Princeton.

L’Université de Princeton est située dans le New Jersey (USA).

 Pour en savoir plus :

http://montseguraucoindestemps.unblog.fr/2009/05/12/les-nombres-et-leur-mystere/

http://montseguraucoindestemps.unblog.fr/2010/09/27/le-nombre-huit/

Mais aussi:

http://ravmordekhaibitton.over-blog.com/article-newton-un-presque-juif-chez-les-anglais-65590444.html

800pxprincetonuniversitystadiumtiger.jpg

Dans le parc de l’Université



O'nyx, Evénementiel |
studentsohaib |
TV2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | JUVENIL WORLD
| Transparency Mali
| agboville le novateur d'Afr...