DOSSIER SPECIAL

Avertissement:

Derrière les guerres dont les images atroces sont présentées chaque jour, de préférence à l’heure des repas, aux téléspectateurs du monde entier, il en est d’autres beaucoup plus sournoises et dévastatrices: celles qui n’attaquent pas les corps mais celles qui veulent violenter ou tuer l’esprit ou l’âme d’une population. Depuis 16 siècles, les christianismes, toutes sectes confondues, se sont faits les champions de ces pratiques criminelles. Jadis, lorsque les âmes ne cédaient pas, on brûlait les corps. De nos jours, dans les nations dites civilisées, ces pratiques ne peuvent plus avoir cours, alors…..

Lire l’article qui suit,et pour en savoir plus voir le site:

http://www.terrepromise.net/

 

DOSSIER SPECIAL :

Les sectes missionnaires chrétiennes

à l’assaut des sites juifs

par Arnold Lagémi

 

missionaires.jpg

 

Si Internet présente les dangers que chacun connaît à l’égard des enfants, les adultes, non préparés, ne sont pas moins exposés à des dangers d’un type nouveau visant à la conversion au christianisme.

KOUNTRASS dans son édition du 24/8/2009 a publié un article où est interrogé Daniel Assor, militant anti missionnaire. Il y est révélé qu’au cours d’un récent congrès tenu à Berlin, ces sectes missionnaires ont désigné la conversion d’Israël comme priorité.

Comprenons bien de quoi il s’agit. Les Chrétiens prétendent que la venue de JC était annoncée par les prophètes d’Israël. Leur objectif est donc de tenter de nous démontrer que, lisant mal nos textes, nous avons laissé passer le vrai messie sans le reconnaître. Il va sans dire que pour répondre à leurs critiques, nous devons avoir été instruits de ce que dit à ce sujet la tradition d’Israël. Faute de quoi, il y a risque majeur à être déstabilisé.

Depuis longtemps, ces missionnaires sont sur notre site, dans quasiment toutes les rubriques, intervenant par touches homéopathiques, se présentant toujours comme amis d’Israël, glissant, insidieusement une citation des Evangiles, visant à confirmer la convergence entre le Nouveau Testament et la protection d’Israël. Tout cela, relève de la manipulation et prépare à un assaut frontal dès lors que les missionnaires auront  décidé de l’opportunité du moment.

Nous ne sommes pas toujours familiarisés aux différences entre les divers christianismes. Pour la majorité d’entre nous, le christianisme c’est l’Eglise catholique. Et là est notre faiblesse. Car ces sectes missionnaristes issues du Protestantisme sont ennemies de l’Eglise catholique. Et, se présentant en victimes de l’Eglise Romaine et en amis d’Israël, ils anesthésient tout réflexe d’auto défense.

La perspective d’un danger immédiat (conflit, crise économique, épidémie etc…) expose au rapprochement avec ces « nouveaux amis » ainsi qu’à la fatalité qui en découle : la conversion !

Le débat que j’ai organisé sur le thème « Pourquoi Jésus n’est pas le messie que les Juifs attendent » visait deux objectifs majeurs : conforter les Juifs dans le rejet de JC et estimer l’ampleur de l’amitié avec nos amis Chrétiens. Un autre but moins essentiel était de vérifier l’intention réelle des missionnaires en leur permettant de se manifester sans réserve.

La réaction fut d’une ampleur insoupçonnée, surtout lorsque l’échange fut clôturé, volontairement sans préavis, afin de vérifier si certains avaient, à cet égard, un plan à long terme qu’aurait facilité un échange à durée indéterminée.

A commencé alors une attaque frontale d’une rare intensité qui perdure jusqu’à aujourd’hui. Elle est engagée avec toujours la même procédure :  » on vous aime, on vous aide, on prie pour vous mais… Lisez vos textes correctement, c’est à dire comme on vous l’indique »

Avec à mon égard, des menaces voilées, par des citations appropriées, ces menaces ne sortant jamais du contexte biblique, évidemment : « Ceux qui s’opposent à Christ seront renversés, « les méchants seront punis par la main de leurs victimes… » Ou l’annonce visant à se préparer à des formes inusitées de contestation: « Avant mon arrivée tout ronronnait » etc…

Le présent message est adressé en priorité aux Juifs, pour leur demander de ne pas être victimes de ce marché de dupes, de refuser avec véhémence les leçons de lecture juive données par les missionnaires. A nos nombreux amis Chrétiens ensuite, qui ne doivent pas se sentir concernés par ce texte, parce qu’ils respectent la tradition d’Israël avant que d’aimer ceux qui lui restent fidèles.

Et enfin à tous les missionnaires chrétiens, pour leur dire que nous restons vigilants, qu’ils peuvent se dispenser de passer par le sentier tortueux de l’hypocrisie, que nous avons cessé d’être candides. Et comme disait Montesquieu, à ce sujet précisément, dans sa « Très Humble Remontrance aux Inquisiteurs d’Espagne et du Portugal » faisant parler, avec une touche d’ironie, les Juifs persistant dans la fidélité à leur Tradition « Nous sommes dans l’erreur bien pardonnable de croire que D…aime encore ceux qu’il a jadis chéris… »

 

 



Cohérence

Cohérence !

Par Akhsah Caleb

Les Juifs ont refusé le Christianisme dès son origine ; ils savaient pourquoi. Ils ont payé très cher leur silence ; mais comme l’a écrit très justement Nicolas Bourgeois :

« On ne dément une information que si l’on pense que d’autres peuvent la prendre au sérieux. »

(Une invention nommée Jésus, éditions Aden)

En 1926, dans son livre L’Enigme de Jésus-Christ, Daniel Massé fut beaucoup plus critique :

« C’est la complicité des Juifs non christiens, c’est la complicité de leur silence, envers leurs coreligionnaires imposteurs, qui a permis à la propagande jésu-christienne de faire son œuvre. Bonne ou mauvaise ? Ce n’est pas mon sujet, qui n’est que l’histoire des faits.

Les chrétiens ont bénéficié de ce silence des juifs, et sortis du judaïsme, les ont ensuite persécutés. Aujourd’hui, les chrétiens imputent aux juifs le crime inexpiable d’avoir crucifié le dieu Jésus-Christ qu’ils ont inventé.

Pour l’historien, les juifs sont punis par où ils ont péché. Ils paient, non pas un crime qu’ils n’ont pas commis, (…) mais la faute grave de s’être tus sur l’histoire christienne, et, leurs Rabbis ayant élaboré, à partir du IVè siècle, ces fastidieux monuments de leur littérature qu’on appelle les Talmuds, de n’avoir pas dénoncé la mystification qui a trompé le monde, qu’ils connaissaient, dont ils connaissaient le secret, qu’ils auraient pu inscrire et révéler dans des livres, dont l’Eglise n’aurait pas pu se saisir pour les truquer et faire mentir ignominieusement l’histoire, à partir du IVè siècle et au-delà. »

shekel2.jpg

Pièce de monnaie de Jérusalem, vers 63 – 70 (Photo modia.org)

 

Or aujourd’hui, d’après une certaine presse et certains sites sur le web, il semble être reproché aux Occidentaux, qui ont mis 1600 ans à comprendre qu’on les avait menés en bateau, de ne plus gober le mythe. Il faudrait peut-être pour ces donneurs de leçons que les abusés d’hier continuent à faire semblant…

Soyez cohérent, S.V.P.

Arrêtez de parler de Judéo-christianisme, de civilisation judéo-chrétienne….

Pourquoi ne pas évoquer, aussi stupidement, un Judéo-islam ou un Christiano-islam, puisque l’origine est la même : le Christianisme et l’Islam étant deux excroissances qui se sont greffées sur la même souche.

 

 



12

O'nyx, Evénementiel |
studentsohaib |
TV2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | JUVENIL WORLD
| Transparency Mali
| agboville le novateur d'Afr...