LES MORMONS

A propos des Mormons

Par Neutrinos

Suite à une discussion sur Facebook à propos des Mormons, j’ai retrouvé un article publié dans un numéro « spécial secte » de la revue Historia….

img030.jpg

Couverture de la revue

Contrairement à ce que certaines personnes semblaient penser dans notre discussion, cette couverture montre sans équivoque que nous sommes bien en présence d’une secte

Extrait de cet article de Marianne Monestier

 

Les sectes et leurs prophètes

Le jour où tout a commencé

L’histoire des mormons tient à la fois de l’épopée lyrique et du western. Elle vaut la peine, des origines à nos jours, que l’on se penche sur elle.

L’extraordinaire destin de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours commence avec un jeune paysan, né en 1806, du côté du lac Ontario, qui à l’âge de quinze ans, eut une vision qui allait décider de son avenir.

Très pieux, mais bouleversé par la petite guerre que se livraient entre elles les différentes formations chrétiennes, il alla méditer dans la forêt. Là, deux anges dont l’ange Moroni, lui apparurent. Ils lui ordonnèrent de rejeter les sectes détestables et abâtardies puis lui annoncèrent que lui, Joseph Smith, serait appelé à reconstituer dans son intégralité « l’Eglise Chrétienne Primitive » qui a perdu la vérité et deviendrait l’instrument du renouveau que connaît le peuple de Dieu en Amérique.

450pxmoroni2.jpg

L’ange Moroni (wikipedia)

Effectivement, le 22 septembre 1827 une nouvelle visite de l’ange Moroni lui révéla cette fois qu’au sommet d’une colline dont il indiqua l’emplacement, Joseph trouverait enterrées les Tables d’or gravées avant de mourir par le roi Mormon. Ces chroniques formaient ce qui deviendrait aux côtés de la Bible le Troisième Testament.

Après une troisième vision, Joseph reçut deux pierres magiques afin de déchiffrer et de traduire le Livre d’or. L’Ange Moroni ajouta que nul ne devait le toucher sous peine de mort.

Le futur prophète apprit au cours de la traduction que deux tribus d’Israël dont la Bible ne fait pas mention parce qu’elles avaient été contraintes d’émigrer après les malheurs de la Tour de Babel s’étaient réfugiées en Amérique où Jésus-christ les avait visitées.

C’étaient des Lamanites à peau cuivrée qui avaient donné naissance à la race indienne et qui étaient devenus mauvais et les Garedites de race blanche que les premiers avaient exterminés. Cependant, leur roi Mormon eut la possibilité de léguer les Tables d’or au monde à venir.

La traduction fut terminée en juin 1829. L’ange Moroni vint reprendre les pierres magiques et les Tables d’or. C’est pourquoi nul ne les vit jamais.

Et Joseph Smith entouré de trois, puis de cent, puis de quelques milliers de disciples (en 1978, ils sont plus de quatre millions) se mit en devoir de répandre la nouvelle sur le territoire américain. Pour ce faire, il décréta l’édification d’un Etat théocratique que dirigeraient les dignitaires de l’Eglise assistés du clergé, formant un gouvernement émanant de Dieu et exerçant le pouvoir. (…)

 448pxjosephsmithjrportraitownedbyjosephsmithiii.jpg

Joseph Smith (wikipedia)

Dieu instaure la polygamie

L’évocation des mormons à quelque titre que ce soit s’associe aussitôt avec celle de cette polygamie qui les a rendus célèbres et à laquelle le nom du prophète Joseph Smith demeure attaché.

C’est une révélation reçue par le prophète, alors dans la force de l’âge, qui a introduit au sein de la très pure Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours cette chose effarante : la polygamie.

Celle-ci venait à point, semble-t-il, pour résoudre les problèmes que lui causait une forte sensualité que ne parvenait pas à juguler la seule aide officielle de son épouse Emma.

L’adultère dont il n’arrivait pas à repousser les tentations, lui répugnait. Alors, Dieu dans sa compréhension, le délivra de ses scrupules. Il lui envoya en 1843 une « Révélation » au cours de laquelle, après avoir rappelé que les saints patriarches de la Bible, sur son ordre exprès, avaient eu plusieurs femmes, il enjoignait aux mormons de suivre l’exemple donné par Abraham, Isaac et Jacob. (…)

 

Joseph Smith lynché

Mais l’opinion publique américaine alertée se souleva contre ces polygames à qui il arrivait d’épouser en même temps quatre ou cinq femmes de préférence belles et si jeunes qu’il advint à plusieurs reprises qu’elles aient à peine quatorze ans, alors que le prétendant en comptait cinquante et plus.

- Jamais, s’écriait-on, l’Occident n’avait connu un pareil scandale, une semblable dépravation !

Impavides, sûrs de leur bon droit, les mormons ne bronchaient pas.

Mais les autorités américaines, elles, n’allaient pas tarder à réagir. Durement.

Les conflits avec les gentils se multiplièrent et s’envenimèrent. Ce qui n’empêcha pas Joseph Smith de prétendre poser sa candidature à la présidence des Etats-Unis. Prétention insensée qui porta à son comble l’indignation des Américains.

Dans un climat survolté, éclata une rébellion déclenchée par la tendance mormone hostile à la polygamie. Les gentils sautèrent sur l’occasion et prirent fait et cause pour eux.

On était en juin 1844. Smith décréta l’état de siège. L’affrontement eu lieu. Il ne lui fut pas favorable. Abandonné par ses propres combattants, il se livra. On l’emprisonna ainsi que son frère mais ils ne passèrent pas en jugement. Ils furent lynchés à Carthages le 27 juin 1844 par une foule déchaînée.

Le prophète Joseph Smith n’avait que trente-neuf ans. Mais cette mort fit de lui un martyr et servit grandement la cause du mormonisme. Son successeur, Brigham Young était parvenu non sans mal à s’enfuir. Le nouveau prophète par ses qualités, son énergie, et il faut le dire, son fanatisme, se montra à la hauteur de la tâche qui lui incombait. C’est lui qui allait faire du mormonisme une puissance. (…)

800pxtemplesquareoctober058c.jpg

Le temple de Salt-Lake city (wikipedia)

Brigham Young et ses pionniers entreprirent de créer un Etat mormon, l’empire du Désert. Il devait couvrir les Etats actuels de l’Utah, du Névada, et de l’Arizona, la moitié de la Californie, et des partie de l’Orégon et du Nouveau Mexique. Le prophète voulait aménager une chaîne de villages qui aurait relié le port californien de San Diego à Salt Lake City. Ainsi fut fondée Las Vegas.

Mais le gouvernement américain commença à s’émouvoir….

Sous l’influence des puritains, les Américains réagirent vivement. La polygamie s’ajouta à l’esprit d’indépendance des mormons pour leur attirer les foudres gouvernementales. (…)

Enfin le harcèlement religieux se poursuivant, le successeur de Young eut en 1890 une révélation providentielle. Il décréta que la volonté du Seigneur abolissait désormais la pratique de la polygamie.(…)

La polygamie a-t-elle disparue de leurs mœurs ? En majeure partie, oui. Pourtant le 10 mai 1977, six tueurs télécommandés par le « pape » dissident Ervil le Baron, chef d’un groupe polygame, vinrent assassiner son rival de l’Utah, Vernon Alfred, autre dissident, faisant sept veuves et trente orphelins. Cet assassinat connut un retentissement tel que la police s’employa à recenser les mormons polygames. C’est ainsi que dans la seule ville de Colorado, dans l’Arizona, elle aurait découvert 5.000 hommes polygames.

Bien d’autres harems existaient – modestes en majorité, presque clandestins. On renonça à poursuivre les chefs de famille. Que serait-il advenu de ces femmes et de ces enfants ? (…)

Actuellement, si l’on écarte quelques branches dissidentes, la polygamie aurait totalement disparu de la communauté orthodoxe mormone. Celle-ci est en plein épanouissement. Non seulement aux Etats-Unis mais en Amérique du Sud, en Europe, et jusqu’en Asie. La France elle-même compte environ dix mille mormons. Ils y publie une revue mensuelle, L’Etoile.

 Bien que peu nombreux par rapport à la population des Etats-Unis, ils y représentent une force politique indéniable. Une force financière aussi.

L’Eglise mormone est en effet très riche. Ses revenus annuels sont évalués à cent milliards d’anciens francs produits par les 10% que chacun de ses membres doit verser sur ses revenus.

Par leur honnêteté rigoureuse et leur fidélité à la cause servie, ils ont accédé à des postes politiques importants.

Eisenhower a eu deux ministres mormons. Kennedy également. Ils furent deux sous la présidence de Nixon….

Marianne Monestier pour Historia

Numéro « spécial sectes » 382 bis, troisième trimestre 1978

 

800pxkidronjerusalem10.jpg

L’université des mormons à Jérusalem (wikipedia)

 

Note de Akhsah Caleb

Très important

Selon les mormons, depuis les apôtres jusqu’à Smith, il n’y avait plus sur terre de véritable église. C’est alors que le seigneur, par son prophète, en a fait descendre du ciel une nouvelle, destinée à préparer aux Etats-Unis, l’établissement de la sainte Sion, où « l’acrobate » va bientôt établir son règne théocratique. Le dixième article de foi des mormons affirme:

« Nous croyons que Sion sera bâtie sur ce continent (l’Amérique); que j.. c.. régnera en personne sur la terre; que la terre sera renouvelée et recevra sa gloire paradisiaque. »

Extrait de la revue Question de n° 16 (janvier-février 1977)

 

Autres articles de foi des mormons

Respect des 10 commandements

Versement de la dîme (10% des revenus)

Article 4 de la foi :

1) Nous croyons que les premiers principes et ordonnances de l’évangile sont : la foi au seigneur…(acrobate)

2) La repentance

3) Le baptême par immersion

4) L’imposition des mains.

Le Livre de Mormon révèle des alliance de dieu (le leur) avec les hommes et rétablit un certain nombre d’ordonnances, par exemple le baptême des morts pour ceux qui ne l’ont pas reçu ici-bas.

 

Structure

 Le « Président-Prophète et Voyant » est le chef de la hiérarchie. Ses révélations font autorité pour toute l’église.

Vient ensuite le « Conseil des douze apôtres » chargé de l’œuvre missionnaire mondiale et, dépendant de ce dernier :

Le « Conseil des 70 » avec 7 présidents également chargés de l’œuvre des missions.

Le « Patriarche » a un rôle spirituel et, plus particulièrement, est doté du don des révélations dont il fait bénéficier tous les membres de l’église ou ceux qui lui adressent des demandes. Il est lui-même désigné et appelé par révélation

Tous ces organes et toutes ces personnes appartiennent à la « Prêtrise de Melchisédech » qui traite des affaires temporelles et spirituelles, la « Prêtrise d’Aaron » ne s’occupant que des affaires temporelles de l’église.

 

Commentaires à cet article sur Facebook

Flo:

Si je peux me permettre, il manquerait à cet article une explication plus détaillée sur l’aspect évangélisateur fanatique de cette secte qui l’a poussé à s’adresser aux archives nationales de différents pays pour « convertir » les morts qui n’étaient pas mormons. Ils ont aussi photocopié des archives de la Shoa pour « convertir » les victimes juives. Selon leur superstition macabre ces « conversions » font s’approcher leur « sauveur ». Et comme ils ne font rien à moitié mais avec une grande précision, ces campagnes d’évangélisation post mortem les ont mené à photocopier et à garder sous forme de microfilm de très nombreuses archives. De ce fait, ils possèdent un des plus grands, sinon le plus grand fichier d’archives privées qui existe à l’heure actuelle.

 

G. S.:

Oui ici en France, les registres paroissiaux (civils, je ne sais pas) ont été photo-copiés) avec l’accord du gouvernement français, contre la remise d’une copie. On ne nous à jamais dit que c’était pour convertir les morts ! A Paris j’ai connu des voisins de palier qui s’étaient convertis mormons mais qui eux ne faisaient pas de prosélitisme. C’est avec ces archives que les catholiques peuvent faire leur arbre généalogique. Je ne sais pas ce qu’il en est des Juifs, mon frère n’a pas pu remonter au delà de quatre générations par l’état civil : à Nancy.

 

Neutrinos

J’ai retrouvé cet article sur les sectes, parce que hier il a été question des mormons sur un fil de discussion, et visiblement certaines personnes ne savaient rien sur le sujet. Effectivement, il existe chez eux un baptême des morts par immersion dans une cuve supportée par 12 taureaux…. Il se fait aussi par procuration.
Dans l’article d’Historia, il est dit aussi: « Plus curieux peut-être encore est le mariage pour les morts qui donne lieu à la cérémonie du scellement. Il intervient dans plusieurs circonstances particulières… »
Pour reconstituer les généalogies des adeptes, afin de procéder à ces cérémonies post-mortem des ancêtres, les mormons ont un fichier de plusieurs millions de microfilms « représentant un travail de recherches considérable tant aux USA qu’à l’étranger« . Ce fichier renferment des généalogies dont certaines remontent aux XVI° siècle.

 

E. M. C-M:

C’est à vomir leur nécrophilie….!

 

R.R.:

Ce sont des malades… mais ce n’est pas étonnant car le xtianisme dans son ensemble est aussi fondé sur de la nécrophilie, plus ou moins avouée et mise en avant… voir la vénération de certains « nonosses » et autres reliques macabres.

 

 



Le nombre 154

 

Le nombre 154

Par Neutrinos

Le chapitre 1 de DeBaRYM (deutéronome) est le cent-cinquante quatrième chapitre de la Torah.

Le nombre 154 a huit diviseurs :

1 + 2 + 7 + 11 + 14 + 22 + 77 + 154 = 288

Entre 1 et 154, 60 nombres n’ont aucun diviseur commun avec 154.

154 = 14 x 11 ou 22 x 7

14/11 = la racine-carrée du « Nombre d’or ».

299981297421937103351193266014185612570067905507n.jpg

Calculé avec le rapport 22/7, un cercle de diamètre 14 a le même périmètre qu’un carré de côté 11, c’est à dire 44.

 En base 6 : 154 = 4146 et 70 = 1546

En base 8 : 154 = 2328 et 108 = 1548

 154 est la somme des carrés de quatre nombres premiers :

22 + 22 + 52 + 112 = 154

 154 est la somme des parties aliquotes de 182 (26×7). En effet 182 est divisible par :

1 + 2 + 7 + 13 + 14 + 26 + 91 = 154 (154 + 182 = 336)

 On trouve le nombre 154 mis en valeur dans משלי (Proverbes) XVIII-10 :

מגדל-עז שם יה…

Une tour forte est le nom de Y…

MiGDaL-ÂZ (Tour forte) a pour valeur :

40 + 3 + 4 + 30 = 77 + 70 + 7 = 154

ayin.jpg

En DeBaRYM (deutéronome) XXIX-28 il y a 11 lettres pointées, ce sont :

לנו ולבנינו ע…. (à nous et à nos enfants – la lettre Ayn seule est le début du mot ÂD)

La valeur numérique de ces 11 lettres est :

30 + 50 + 6 = 86 ; 

6 + 30 + 2 + 50 + 10 + 50 + 6 = 154 ; 70

154 se trouve entre 86 et 70, c’est à dire 156. Ce nombre, 26 x 6, est entre autre la valeur numérique de YWSePh et de TsYWN (Joseph et Sion).

154 x 156 = 24024

24024 est le quatrième nombre d’une suite mathématique liée à l’hypothèse de Riemann et au « chaos quantique ».

(voir : http://montseguraucoindestemps.unblog.fr/2009/12/29/de-24-024-a-ninive/

Il y aurait 154 fois le mot TsYWN (Sion) de valeur 156, cité dans le TaNaK…

Il y a 154 versets dans le livre AYKhA (Lamentations ?) du prophète Jérémie. Les lettres des versets de ce livre se suivent dans l’ordre de l’alphabet. Quatre chapitres ont 22 versets, le chapitre trois en a 66.

 

 154 est valeur de l’expression : ÂWLaM HaBA (traduit par Monde à venir)

146 + 8 = 154

299981297414037104141193266014185612569545830474n.jpg

HaÂWLaM HaBA = 159. Le chapitre 6 de DeBaRYM, celui dont le verset 4 débute le « SheM » est le chapitre 159 de la Torah. 159 est le rayon d’un cercle de 1000.

En DeBaRYM VI, 4 : l’expression, que je ne citerai pas, a pour valeur :

26 + 102 + 26 = 154

La somme des mots du verset complet est de 1118.

5√5 et √5 au cube = 11,18

 √5/2 = 1,118

 

 

 



O'nyx, Evénementiel |
studentsohaib |
TV2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | JUVENIL WORLD
| Transparency Mali
| agboville le novateur d'Afr...