Piss Christ

Scandale en Avignon

 

Présentée une nouvelle fois au public depuis le 12 décembre dernier jusqu’au 8 mai, dans le cadre d’une exposition célébrant les dix ans de la collection d’art contemporain Yvon Lambert, la photo de Andres Serrano (1987) refait scandale. Elle représente un petit crucifix en plastique plongé dans un verre d’urine…

Une association catholique d’intégristes d’extrême droite crie au blasphème, alors que l’archevêché d’Avignon a demandé le retrait de l’œuvre en question

1302251659.jpg

Blasphème ?

Si les chrétiens n’avaient pas élevé cette représentation macabre au rang d’idole, ce type de blasphème n’aurait pas existé.

Le vrai blasphème, c’est d’avoir voulu représenter une abstraction métaphysique sous une forme aussi répugnante.

Le blasphème, c’est d’avoir créé une idole de plus pour succéder à celles de l’antiquité.

Un cadavre, une charogne, attire toujours les charognards.

 



1 commentaire

  1. R. R 13 avril

    Voici des commentaires relevés sur facebook à propos de cette information:
    F. déclare
    Très franchement, je n’ai pas envie de jouer les belles âmes. Ceux qui ont érigé cette image du mort en symbole sacré ont fait bien pire que la plonger dans de l’urine pour la prendre en photo. Ils s’en sont servi pour exterminer les civilisations indiennes d’Amérique, ils ont érigé ses temples en lieux de supplices et d’autodafés, ils ont « béni » avec les armées fascistes et j’en passe et des meilleures. Sans oublier qu’ils essayent de cacher avec toutes les magouilles de la banque ambrosiano et qu’ils sont devenus le propriétaire foncier number 1 dans beaucoup de pays dont la France, selon les dossiers du Canard enchaîné. Méritait-elle que le contribuable paye des milliers d’euros ? ça se discute, mais les voyages du pape coûtent beaucoup plus cher, l’histoire de l’église a coûté aussi beaucoup plus chère en sang et vies humaines, sans que personne ne s’en émeuve. Je ne trouve pas la photo belle comme je ne trouve pas beau tout l’art nécrophile autour de cette idole, mais pour dire qu’elle est « blasphématoire » il faudrait que je la considère tant soit peu comme faisant partie d’une vérité divine, ce qui est loin d’être le cas et c’est bien mon droit après tout. Je laisse les lamentations d’usage à la charge du grand rabbin de France qui a fait de l’hypocrisie politically correcte sa grande spécialité.
    R.R. déclare
    Il faut noter qu’à l’intérieur même du xtianisme, il s’est trouvé des mystiques comme les cathares, pour rejeter cette image avec horreur et dégoût. Les templiers, eux, la foulaient aux pieds et crachaient dessus…. Il est vrai que l’église… romaine les a tous envoyés au bûcher…
    Alors, qui devons-nous blâmer, où sont les plus coupables ?
    Combien de statuettes achetées à Lourdes, ou à Jérusalem, finissent leurs jours dans des conditions aussi dégradantes, à la poubelle, puis aux ordures dans des décharges publiques. C’est la triste fin des objets sans valeur.

Laisser un commentaire

O'nyx, Evénementiel |
studentsohaib |
TV2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | JUVENIL WORLD
| Transparency Mali
| agboville le novateur d'Afr...